La CGT

Faire progresser la CGT pour le fer

Du 16 au 22 novembre prochains, 151 000 cheminots seront amenés à élire leurs représentants du personnel au sein des comités sociaux et économiques (CSE).

Issue des lois Travail, Macron et Rebsamen, la création des CSE (33 à l’échelle nationale) à compter du 1er janvier 2019, s’accompagne de la suppression de toutes les instances représentatives du personnel (IRP) existantes. Les DP, CE et CHSCT n’existeront plus.

A cela s’ajoute une autre nouveauté. La généralisation du vote électronique qui remplace le vote physique et par correspondance.

Les mises en place des CSE et du vote électronique ont vocation pour le gouvernement et la direction du Groupe Public Ferroviaire SNCF (GPF SNCF) de réduire l’expression de la démocratie dans l’entreprise et de limiter les capacités des organisations syndicales à fédérer, organiser et mobiliser les cheminots sur leurs revendications. Si certaines organisations s’en accommodent très bien, ce n’est pas le cas de la CGT.

Un vote massif en faveur de la CGT serait un véritable séisme s’inscrivant totalement en faux avec le fatalisme ambiant savamment entretenu par les prêcheurs du renoncement. Chaque voix en faveur de la CGT sera le marqueur d’un profond désaveu de la politique menée conjointement par le gouvernement et la direction concernant l’avenir du service public ferroviaire SNCF, les emplois cheminots et de leurs conditions sociales et de travail.

Les cheminots retraités ont ouverts la voie lors des élections de leurs représentants au Conseil d’administration de la CPRP SNCF.

Le 18 octobre 2018, créditée de 39,71 % des voix (+1,82 points par rapport à 2013), reléguant la seconde organisation à près de 20 points derrière, la CGT a réalisé son meilleur score depuis la création de cette élection (en 2008) et renforce donc sa place au sein du CA de la CPRP SNCF.

Nos voyants sont tous au vert. Alors transformons l’essai du 16 au 22 novembre.
Ensemble, faisons progresser la CGT à la SNCF pour le fer.

Interview Télénantes

Interview Télénantes - La grève à la SNCF commence lundi soir - 30 mars 2018

Derniers articles

  • Mai 1968

    , par Rédacteur PM

    Si l’on vous dit qu’il faut se battre pour une augmentation du Smic de 35% et de 56% pour les salariés agricoles et une augmentation générale des salaire de 10% en moyenne, vous appelez l’hôpital psychiatrique ? C’est parce que c’était impossible qu’ils et elles l’ont fait en 1968 !
    Légendes et crédits (...)

  • Manifs du 15 mars 2018

    , par Secteur CGT administrateur

    NON À LA BAISSE DES PENSIONS
    Au 1er janvier 2018 la CSG a augmenté de 1,7 point. Une augmentation de 25 %, pour la plupart des retraités, provoquant une baisse nette des pensions de plusieurs centaines d’euros par an.

  • Convention TER

    , par Secteur CGT administrateur

    Depuis le 1er janvier 2018, une nouvelle convention d’exploitation des TER lie la la région des Pays de la Loire à SNCF Mobilités. Nous mettons à votre disposition un ensemble d’outils (texte de la convention, analyses, slides,...) permettant de mieux en cerner les mécanismes et les enjeux.

    Ces documents parus à partir de décembre 2016, comprennent entre autres, un ensemble d’expressions et de compte-rendus d’initiatives organisées par la CGT sur ce sujet majeur en termes d’aménagement du territoire et de réponse au besoins de transport quotidien des usagers.